Présentation

Le WallpaperLab est un concours issu d’un partenariat entre les professionnels du papier peint, regroupés au sein de l’Association pour la Promotion du Papier Peint (A3P), du musée des Arts décoratifs et de l’éditeur Domestic qui vient rejoindre cette quatrième édition. Véritable atelier d’expérimentation, Le WallpaperLab favorise l’innovation en matière de papier peint. Réagir en visionnaire, interpeller, surprendre sont autant de prérogatives assurées par les 5 artistes designers, graphistes sélectionnés cette année. Des créateurs aux univers pluriels séduits par l’idée, Akroe (graphiste), Constance Guisset (designer), Big Game (designer), Helmo (graphiste) et Leslie David (graphiste, illustratrice), ont apporté des propositions très originales. Leurs projets examinés par un jury de professionnels seront exposés du 20 janvier au 6 mai 2011, dans l’espace moderne et contemporain.

2 lauréats

Constance Guisset s’est vu attribuer le prix du musée des Arts Décoratifs qui récompense son univers aérien et poétique. Les industriels ont été quant à eux séduits par le projet très innovant du studio Helmo qui donne au poseur un outil de création. Ils lui ont ainsi décerné le prix A3P. L’édition du projet lauréat d’Helmo verra le jour grâce à Domestic qui le proposera à la vente dès le Printemps 2012. Vous pourrez également retrouver ce même projet sur le stand de Domestic au salon Maison & Objet du 20 au 24 janvier 2012.

Constance Guisset

Constance Guisset, créatrice de l’année au salon Maison & Objets 2010 est depuis quelques années devenue incontournable dans le domaine du design. Son travail est éclectique et touche autant à l’ameublement, qu’à la scénographie. Celui-ci s’articule autour d’une réflexion sur l’illusion, la légèreté et la surprise. Elle crée des objets en mouvement pour tenter de susciter étonnement et fascination.

Ses projets
Constance Guisset a imaginé SSLB, un arrangement géométrique de points expansés de différentes épaisseurs, que l’utilisateur peut ôter pour créer une constellation visible la nuit tombée. Le système permet une infinité d’assemblages, de motifs et de vibrations visuelles.

Ombres-lumières-couleurs
O/L/C est un papier peint imprimé grâce à une encre photochromique. La couleur n’apparaît que lorsque la lumière du jour touche directement le mur, sans rencontrer aucun obstacle. Les motifs apparaissent et disparaissent au cours de la journée, en fonction de l’heure, de l’exposition et des objets qui obstruent le passage de la lumière (une plante, un rideau ou un volet par exemple). Un léger décalage temporel permet de jouer avec les ombres qui apparaissent et disparaissent en couleur sur le mur. Un projet tout en poésie qui laisse de beaux souvenirs.

Helmo

Helmo, réunit deux graphistes talentueux et créatifs, Thomas Couderc et Clément Vauchez. Travaillant principalement à la conception d’affiches, de livres, de signalétiques, d’images et parfois également de typographies, ils passent aussi par moments à des interventions à l’échelle du « corps » ou du bâtiment…

Leur projet
Ils sont partis de l’interrogation suivante : comment produire, à partir d’un système qui génère du motif répétitif, une surface qui ne porte plus la marque de cette répétition, qui comporte des évènements, des discontinuités, des mouvements, à l’échelle du mur et non plus à l’échelle de l’unité de base imprimée ? Leur proposition met l’acte de pose au centre de la création, il n’y a plus un mode de raccord préconisé mais une multitude d’expériences possibles produisant des dessins différents. Tous les scénarios de pose sont possibles.

Akroe

Akroe (de son vrai nom Étienne Bardelli) est un artiste peintre et graphiste français. Il est l’un des acteurs de la scène post-graffiti française. Très sensible aux architectures déshumanisées, il articule son travail autour de la production industrielle et de ses vestiges. Employant des graphismes minimaux, souvent traités en bichromie. Ses réalisations agissent sur le contexte, l’espace et les connotations des lieux.

Son projet
Akroe a articulé son projet “Kristalltag” sur la construction et sur l’idée même que la destruction partielle par arrachage pouvait témoigner d’un geste constructif. Son désir ici se traduit par la création d’un papier composé de 2 couches ; une couche de papier adhésif repositionnable prédécoupé (découpe à mi-chair), et une seconde couche classique. Une jolie invitation à la variation des applications.

Big Game

Big Game, Trio belgo-franco-helvétique créé en juin 2004 qui réunit Elric Petit, Augustin Scott de Martinville et Grégoire Jeanmonod. Trois styles différents qui se plaisent à assembler, des objets du quotidien qui prennent vie avec poésie et humour.

Leur projet
« Isola » nous plonge dans les fonds marins et s’orne des plus belles îles et archipels. Sujet à la contemplation, véritable invitation au voyage, ce papier peint reprend les codes et le vocabulaire de la cartographie. Le quadrillage de la carte devient alors un motif qui transforme le mur en un océan gigantesque parsemé d’îles minuscules. Il offre une vision imaginaire et naïve du monde à l’heure où les satellites scannent en détail chaque parcelle de la surface du globe. Le papier peint est conçu pour être à la fois vu dans son ensemble, sorte de motif abstrait ou de carte marine gigantesque, ainsi que dans les détails, avec les îles qui concentrent l’attention sur des zones très précises.

Leslie David

Leslie David, est une jeune graphiste et illustratrice française. Directrice artistique de son propre studio, Leslie David a entre autre travaillé pour Givenchy, A.P.C, Nike, Surface to Air, The New York Times ou encore E.M.I music. Elle a récemment été désignée par “Print Magazine” comme l’une des 20 jeunes artistes à suivre. Son travail s’étend de la création de packaging, à l’illustration de revues en passant par la construction d’identités visuelles. Dernièrement, elle a exposé à la galerie SURPRISE à Paris plusieurs dessins mêlant univers organiques, oniriques et géométriques.

Ses projets
Le projet de papier peint « vidéo jockey » est le fruit d’une collaboration avec la vidéaste Lisa Paclet qui mixe sons et images en live. C’est le rappel de la grille d’un écran derrière laquelle chacun peut projeter une image imaginaire. Images à la beauté abstraite, figées c’est sous forme de papier peint qu’elles vivent. Les murs deviennent ainsi des écrans statiques.

« Un jardin d’hiver » est généralement une véranda vitrée en prolongement d’une salle de séjour pour abriter des plantes exotiques ou non qui ne supportent pas le gel. Chauffée, cette pièce d’agrément est très en vogue au XIXe siècle, pour y accueillir des collections de palmiers d’intérieur. Pour cette collection de motifs, Leslie David revisite le graphisme des palmes et crée des géométries complexes inspirées des années 50. Des murs végétaux exotiques comme passerelle entre intérieur et extérieur, une véritable bouffée d’oxygène comme peuvent le faire les jardins d’hiver.

Forum : écrire un commentaire


Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

Pratique

Musée des Arts décoratifs - niveau 5
107 rue de Rivoli
75001 Paris

Tél. : 01 44 55 57 50

- Plan d’accès
- Horaires et tarifs


RÉSERVEZ VOS BILLETS

- sur notre site Internet
- Sur Fnac.com

L’A3P

L’Association pour le Promotion du Papier Peint (A3P), qui réunit 80 % des intervenants de la profession (fabricants, éditeurs, distributeurs, partenaires), a pour vocation, depuis sa création en 1999, de valoriser le papier peint et les innovations techniques développées par les professionnels du secteur. 2006 a marqué un tournant déterminant : A3P fonde et organise le premier WallpaperLab.

Découvrez le site internet de l’A3P

FabLabWall, le papier de Jean-Louis Fréchin, lauréat du WallPaperlab 2010, est sorti !

Edité par LUTECE, FabLabWall est une réflexion stratégique sur les évolutions de la conception, de la fabrication et de la distribution du papier peint, à l’origine du 1er papier peint de réalité augmentée. L’œuvre contient des informations numériques (images/textes) capables d’être révélés par un ordinateur ou un i-Phone. La technologie utilisée s’appuie sur le principe du Flashcode, qui permet la lecture, à partir d’un I-Phone, des données encodées qui deviennent le motif du papier peint. Son, video, images… stockés sur nos murs prennent vie sur les écrans de nos téléphones. Avec le FablabWall, Jean-Louis Frechin et Uros Petrevski ont créé le papier peint de demain et réalisé une belle performance en remportant le prix du musée.

www.fabwallpaper.com

JPEG - 33.5 ko
Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50