Composition déco­ra­tive pour un pla­fond, Cherubino Alberti (1553-1615), Italie, XVIe siè­cle. Crayon, plume, encre brune, lavis brun. Don Jules Maciet, 1880-1911, inv. CD 2635 © Les Arts Décoratifs / Photo : Jean Tholance

Ombres et lumières

Grisaille des peintures et polissage du métal jouent sur une simple opposition de l’ombre et de la lumière. Ces techniques suggèrent à elles seules une troisième dimension. Privée de la saveur des couleurs, la virtuosité atteint alors son comble. Ombres portées ou reçues, leurs formes et dispositions s’appuient sur de savants calculs pour des représentations très académiques. Le papier peint sert à reproduire des éléments d’architecture : corniche, sous-bassement ou colonne. Aujourd’hui sur ce principe, les portes en trompe l’œil signées de la Maison Martin Margiela sont imprimées en noir et blanc sur tissu autocollant à partir de photographies grandeur nature. Elles font partie d’une série d’objets fantômes baptisée « Ligne 13 » tout à fait en accord avec la signature du couturier belge sans visage qui a décidé de rester dans l’ombre.

Forum : écrire un commentaire


Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

PDF - 1.9 Mo
Téléchargez le dépliant de l’exposition Trompe-l’œil

Pour télécharger ce(s) document(s) au format .pdf, vous devez posséder le logiciel Acrobat reader.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50