Les bijoux de Natalie Clifford-Barney

Précédent Toute la collection
Bague Chauve-sou­ris, 1899, René LALIQUE, Argent, or, pierre de lune, émail © ADAGP, Paris, 2011

Les bijoux de Natalie Clifford-Barney (1876-1972) sont entrés dans les collections du Musée des Arts Décoratifs par la volonté de sa sœur, Madame Dreyfus-Barney, en 1966. Celle que Rémy de Gourmont avait surnommée l’Amazone fut une grande amoureuse. Installée à Paris à la fin du XIXe siècle, cette riche Américaine découvre les bijoux de René Lalique lors de sa liaison avec Liane de Pougy. En 1899, Liane lui offre un anneau en argent, émail bleu et opales, orné d’une chauve-souris, animal symbole de l’homosexualité. Plus tard, la poétesse Renée Vivien couvrira l’Amazone « de fleurs et d’ornements de Lalique composés moins de pierres précieuses que de montures précieuses, où le cristal, l’ivoire et les émaux dominaient. Elle m’en faisait porter au cou, aux bras, aux doigts et aux chevilles » écrira Natalie Clifford-Barney. Tous ces bijoux aujourd’hui réunis au musée témoignent de la valeur artistique de leur créateur et de la vie sentimentale et intellectuelle de celle qui les porta.
Les bijoux de Natalie Clifford-Barney
Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50