Art nouveau

Suivant Précédent Toute la collection
Peigne Gui, 1900, Paul et Henri VEVER, Corne, or, per­les, émail © Les Arts Décoratifs / Laurent Sully Jaulmes

Le musée des Arts décoratifs possède la plus importante collection de bijoux Art nouveau français. Ce court moment de l’art décoratif (1895-1910) constitue une période phare dans le domaine de la bijouterie, tout particulièrement à Paris.

La collection d’œuvres de René Lalique, inventeur du bijou moderne, est l’une des plus importantes avec celle réunie par son mécène Calouste Gulbenkian, aujourd’hui conservée à Lisbonne. Elle est constituée de bijoux achetés par le musée à l’artiste et de dons faits par l’artiste lui-même ou par les femmes qui ont aimé porter ses bijoux. Remarquable par le nombre mais aussi par la qualité des œuvres, c’est le seul ensemble qui comprenne des pièces réalisées par l’artiste dans les années 1880, avant que ne s’affirme le style qui a fait sa renommée. Ces pièces de jeunesse le montrent sensible à l’historicisme, aux influences des siècles passés mais aussi à l’art japonais dans lequel il puisera un nouvel esprit décoratif.

Cet ensemble Art nouveau comporte par ailleurs des œuvres significatives des grands bijoutiers français de la fin du XIXe siècle – les Falize, les Fouquet, les Vever et Lucien Gaillard – comme de bijoutiers moins célèbres – Edmond Henri Becker, Charles Boutet de Monvel, Paul Follot et bien d’autres. Certains types de bijoux sont particulièrement bien représentés, notamment les peignes dont la diversité des matières (corne, ivoire, bois) ne cède en rien à la richesse des thèmes chers à l’Art nouveau : la femme, la flore et la faune.

Art nouveau
Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50