Bergère à oreilles

Suivant Précédent Toute la collection
Bergère à oreilles, Paris, vers 1760 © Les Arts Décoratifs

Les formes des garnitures au milieu du XVIIIe siècle sont amples, les volumes sont gonflés et ne présentent pas d’arête, mis en valeur par les courbes du bois simplement mouluré. Sur ce beau siège, les matériaux sont utilisés avec économie. L’entoilage qui soutient la garniture du dos est un assemblage d’une multitude de chutes de divers textiles cousus entre eux. Le coussin et le dos sont garnis de fibres végétales et non de crin, chose rare au XVIIIe siècle.

Cette bergère est un rare témoignage de la manière dont étaient couverts les meubles. Le motif principal du velours d’Utrecht gaufré (velours de laine frappé) est réservé au dos et au coussin. Les autres éléments sont couverts avec les restes de l’étoffe sans se préoccuper du motif. L’une des deux joues est même couverte avec un velours différent.

Bergère à oreilles

Paris, vers 1760
Hêtre mouluré, velours de laine, fer
Legs Monsieur Bareiller, 1890
Inv. 5408
© Les Arts Décoratifs

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50