Le plafond de l'hôtel de Verrüe, vers 1720

Le pla­fond de l’hôtel de Verrüe, vers 1720 © Les Arts Décoratifs

Dans la continuité, la salle suivante présente des exemples de décor « à la Bérain » du premier tiers du XVIIIe siècle. Ce type d’ornements évolue alors vers des compositions plus aérées et plus fluides, à l’instigation d’Antoine Watteau, de Claude III Audran et de Claude Gillot. La diffusion de ces modèles, par le biais de l’estampe, est immense en France comme à l’étranger. Placée sous le plafond ovale de l’hôtel de Verrüe, peint par Claude III Audran vers 1720 d’un décor de grotesques à motif de singerie, deux vitrines présentent une sélection renouvelée régulièrement de pièces de céramiques, faïences et porcelaines : les faïences de Moustiers, de Lille ou d’Alcora comme certaines porcelaines de Saint-Cloud ou de Meissen, mais aussi les verres de Bohême gravés attestent le succès des motifs bérinesques dans le domaine céramique notamment et la variété des motifs issus de l’arabesque et de la grotesque.
Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50