« Saucière Duplessis »

Suivant Précédent Toute la collection
« Saucière Duplessis », Manufacture de Vincennes, 1756 © Les Arts Décoratifs

Évoquant une vague déferlante dont la frange d’écume ourlée de bleu s’enroule en volutes déchiquetées, en emportant sur son passage algues et coraux, cette saucière est un véritable manifeste de l’art rocaille et l’aboutissement du savoir-faire et de la perfection des porcelainiers du XVIIIe siècle. Le regard tourne autour de l’objet, découvrant avec surprise les asymétries harmonieuses des courbes et de multiples détails traités avec un extrême raffinement. Le goût rocaille s’exprime non seulement dans le décor, mais aussi dans la structure même de l’objet dont la forme extravagante est semblable à de la matière en transformation. Après son transfert à Sèvres en 1756, jamais la manufacture n’ira aussi loin dans l’expression du rocaille. La porcelaine tendre utilisée ici était très difficile à travailler et peu propice à l’exécution de formes complexes ; de plus, les cuissons successives difficilement contrôlables qui entraînaient un fort taux de rebut à l’ouverture du four en rendaient les résultats très incertains. Connue sous le nom de saucière Duplessis, cette saucière aux arêtes vives et au mouvement nerveux est en effet très proche du travail de l’orfèvre qui a certainement dû en créer la forme extravagante. Jean-Claude Duplessis (1690-1774), bronzier et orfèvre du roi, a travaillé régulièrement pour cette manufacture entre 1745 environ et 1773 ; il y possédait même son propre laboratoire à partir de 1752. La plupart des formes des vases créées dans les années 1750 lui sont attribuées. La manufacture de Sèvres possède encore le modèle original en terre cuite de cette saucière. En 1745, un privilège fut accordé à la manufacture de Vincennes qui devait « fabriquer en France des porcelaines de même qualité que celles qui se font en Saxe pour dispenser les consommateurs de ce royaume de faire passer leurs fonds dans les pays étrangers pour se procurer cette espèce de curiosité ». La manufacture de Vincennes ne se contenta pas d’imiter la production de Meissen mais développa un style propre. Cette saucière a été réalisée en 1756, année où Louis XV qui s’intéressait de très près à la production de porcelaine racheta la manufacture de Vincennes pour l’implanter à Sèvres sur un terrain que possédait Madame de Pompadour, se rapprochant ainsi de la Cour établie à Versailles. La manufacture devint alors manufacture royale.

S. M.

Tamara Préaud et Antoine d’Albis, La Porcelaine de Vincennes, Paris, Adam Biro, 1991.

« Saucière Duplessis »

Manufacture de Vincennes, 1756
Porcelaine tendre
H. 11,9 ; L. 26 ; l. 19,4 cm
Marques peintes : double L en bleu ; lettre-date D (pour l’année 1756)
Achat, 1924
Inv. 24047
© Les Arts Décoratifs

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50