Théière à l'œuf et au serpent

Suivant Précédent Toute la collection
Théière à l’œuf et au ser­pent, Manufacture de Sèvres, 1833 © Les Arts Décoratifs

Depuis le XVIIIe siècle, les théières, cafetières ou chocolatières, toutes destinées à contenir des boissons exotiques, étaient pour les artistes l’occasion de s’inspirer d’une nature étonnante et lointaine. Leurs becs verseurs prenaient la forme de gueules d’animaux, plus ou moins imaginaires, tels que chimères, griffons, lions, dauphins, etc. Ici un serpent menaçant a redressé la tête et siffle de colère. Il s’est enroulé deux fois autour d’un œuf comme le font certains boas pour couver leur progéniture et la défendre face à un danger. Ses anneaux et ses écailles, traités avec minutie en vert sombre et or, contrastent avec l’œuf blanc, semé régulièrement de petites rosaces géométriques dorées. Le bouton du couvercle est surmonté d’une fleurette classique. Le jeu décoratif a consisté à faire du serpent le motif unique qui, dans un parcours aléatoire du bec verseur à l’anse, structure l’objet et lui donne toute sa force. Privilégiant l’élégance, l’artiste n’a pas voulu reproduire une scène de la nature. Au contraire, ici l’animal, qui semble parfaitement contrôler la force qu’il exerce, dégage une impression de puissance contenue, et l’œuf n’en apparaît que plus fragile dans sa perfection plastique. Cette évocation d’une nature idéale correspond bien aux règles de l’esthétique très maîtrisées du goût Empire. Cette théière faisait partie d’un service dont le décor naturaliste constituait une série d’allusions sur l’origine de chaque aliment : un pot à crème à tête de vache, un pot à sucre en forme d’ananas, une tasse à tisane en forme de fleur et une tasse à chocolat avec le même motif que la théière. Ici le serpent évoque l’Asie d’où provient le thé. Créée à la Manufacture de Sèvres en 1805, cette théière a été fabriquée jusqu’en 1833 en très petites quantités ; cet exemplaire fut acheté par le duc d’Orléans, fils du roi Louis-Philippe et grand collectionneur.

O. N.-K.

Théière à l’œuf et au serpent

Manufacture de Sèvres, 1833
Porcelaine dure
H. 19 ; L. 18 ; l. 10 cm
Don Jules Audéoud, 1885
Inv. 2644
© Les Arts Décoratifs

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50