La table du seigneur

Tapisserie « Le Festin », Pays-Bas du Sud, 1510-1515 © Les Arts Décoratifs

Aux XIVe et XVe siècles, avec la gastronomie naissante apparaissent les premiers livres de cuisine, comme Le Viandier, attribué à Taillevent, maître queux des rois Charles V et Charles VI. Les jours de festin, la table est dressée sur des tréteaux dans la grande salle du château. Elle est recouverte d’une nappe de lin brodée ou damassée. Les convives sont répartis sur un seul côté, pour faciliter le service.

Sur le dressoir à gradins, parfois protégé par une barrière, l’hôte dispose vaisselle précieuse et orfèvrerie. Le rafraîchissoir est généralement posé sur le sol. Les mets sont apportés dans des plats couverts où les convives se servent avec les doigts ou à l’aide d’un couteau. Les viandes sont découpées par l’écuyer tranchant et apportées dans un plat. Des tranches de pain rassis ou tranchoirs font office d’assiettes. Coupes à boire et hanaps sont partagés par plusieurs convives.

J. C.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50