Luminaire « Liane »

Suivant Toute la collection
Luminaire « Liane », Jean Royère (1902-1981), France, vers 1950-1955 © Les Arts Décoratifs

Au tournant des années 1930, sensible aux propositions de l’Union des artistes modernes (UAM), Jean Royère aspirait à créer un mobilier fonctionnel sans pour autant tomber dans l’austérité qui caractérisait bien souvent les créations d’avant-garde aux lignes motivées avant tout par le souci d’accéder à une fabrication en série. Son ambition était d’être moderne sans renier l’ornement. Ainsi a-t-il élaboré au cours des années 1940 et 1950 un registre ornemental dont les éléments étaient pensés en corrélation avec l’équilibre des formes. Jean Royère n’utilisait pas l’ornement pour cacher un élément ou un défaut de fabrication mais, au contraire, pour structurer le meuble ; il ne s’agissait jamais d’un motif surajouté. Royère utilisa le tube de métal, si répandu à l’époque, et, très vite, le déforma pour aboutir au motif de la sinusoïde. Cette ligne ondulée devint le moteur de son répertoire décoratif d’où surgissent des formes organiques et végétales, dont le luminaire Lianeest l’exemple le plus significatif. Sa forme court librement sur les murs. Suspendues aux branches, ses sources de lumière se reflètent sur les parois de la pièce avec la liberté d’un rythme aléatoire. La Liane est certainement une des créations les plus remarquables de l’œuvre de Jean Royère. C’est un luminaire rare, dont on ne connaît cependant pas avec précision le nombre d’exemplaires réalisés. Chacun d’eux s’adapte librement à l’architecture intérieure qui le reçoit. Ils sont tous ainsi un peu différents les uns des autres. Celui du musée des Arts décoratifs provient d’une villa construite, entre 1953 et 1954, à Saint-Nazaire. L’un des plus beaux projets de Lianeconnus est celui que Jean Royère a dessiné pour un salon privé à Beyrouth, entre 1955 et 1960 : le luminaire y envahit les deux murs et le plafond, à l’image d’une plante grimpante ; son dessin est conservé au département des Arts graphiques du musée des Arts décoratifs.

C. R.

Jean Royère décorateur à Paris, Paris, Éditions Norma-Union centrale des arts décoratifs, 1999, p. 62-63.

Luminaire « Liane »

Jean Royère (1902-1981)
France, vers 1950-1955
Tube de métal, abat-jour d’origine en Rhodoïd
H. 250 ; l. 240 cm
Acquis grâce au Fonds du patrimoine, 2002
Inv. 2001.128.1
© Les Arts Décoratifs

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50