Table de librairie

Suivant Précédent Toute la collection
Table de librai­rie, André Hermant (1908-1978), France, 1937 © Les Arts Décoratifs

André Hermant adhéra à l’Union des artistes modernes (UAM) en 1936. Il avait vingt-neuf ans lorsqu’il construisit le pavillon du Caoutchouc pour l’Exposition internationale de 1937. Le jeune architecte était également présent au sein du pavillon de l’UAM à cette exposition. Il y conçut la salle de l’architecture, où étaient présentés une maquette et des agrandissements photographiques de projets architecturaux français et étrangers, et y aménagea une librairie pour laquelle il réalisa cette table en verre sur un support en acier rouge.

Hermant a réalisé très peu de pièces de mobilier. Des projets de 1936 montrent un intérêt pour le fonctionnement mécanique des meubles, ainsi que pour leur articulation et leur mobilité dans l’espace. Cette table résulte d’une conception différente. Il s’agit d’une table de présentation : une dalle de verre étroite et longue, pour laquelle il dessine un support en tôle d’acier pliée. Les courriers et devis conservés aux archives de l’Institut français d’architecture (IFA) témoignent du désir et de la nécessité de respecter un budget limité. L’épaisseur de la tôle est déterminée de manière à assurer une rigidité suffisante, sans pour autant que son poids ne soit trop important. La forme du support est simple et pure. Sa structure, qui s’apparente à celle d’un portique architectural, est immédiatement lisible et produit de fait une esthétique plastique. La dalle de verre, en équilibre sur quatre pointes en métal, évoque les formes abstraites et fragiles de certains stabiles de Calder. Les demandes de devis mentionnent deux exemplaires de cette table : l’un, en acier inoxydable, et l’autre, en tôle ordinaire, destiné à André Bloc, fondateur de la revue L’Architecture d’aujourd’hui. Le seul que nous connais-sions à ce jour est celui qui est conservé au musée des Arts décoratifs. Caractérisée par sa fonction et sa destination particulières, la forme de cette table est différente de celle du mobilier de série développé par Jean Prouvé à la même époque, mais elle s’en rapproche cependant par l’utilisation de la tôle pliée. Vice-président de l’UAM de 1948 à 1952, André Hermant fut à l’origine de la section Formes utiles, créée en 1949, qui marqua l’aboutissement de sa réflexion théorique et de sa vision philosophique et spirituelle en matière d’architecture et de création.

C. R.

Table de librairie

André Hermant (1908-1978)
France, 1937
Tôle d’acier peinte, verre
H. 92 ; L. 200 ; l. 65 cm
Don Mme André Hermant, 1980
Inv. 48346
© Les Arts Décoratifs

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque des Arts Décoratifs

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50