Mère Nature

Pupitre à musi­que, Alexandre Louis Marie Charpentier (1856-1909), Paris, 1901 © Les Arts Décoratifs

Pour l’Art nouveau, l’étude des formes naturelles est d’abord la quête d’une vitalité nouvelle. L’objet, le meuble, la maison sont conçus comme des organismes en pleine croissance, et non plus comme des structures sur lesquelles vient se plaquer un décor.

L’œuvre des plus grands créateurs, les Guimard, les Gallé, les Majorelle, est parcourue par ce flux vital. Certains, tel Gallé, sont de véritables botanistes s’aidant des moyens d’investigation de la science moderne : microscope, macrophotographie. À l’observation directe des formes animales ou végétales s’ajoute la multiplication des recueils tels que Les Formes artistiques de la nature, d’Ernst Haeckel. Ceux-ci mettent à la disposition des artistes un répertoire aux beautés insoupçonnées : invertébrés, crustacés, méduses, système reproducteur des plantes...

Ainsi, la porte monumentale de l’Exposition 1900 conçue par l’architecte René Binet devait sa forme épineuse à un radiolaire, être microscopique des fonds marins.

J. C.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50