L'Art nouveau

L’Art nou­veau © Les Arts Décoratifs

Cette salle s’organise en trois pôles : le premier présente un ensemble de meubles réalisé vers 1904-1905 qui témoigne de la virtuosité des ateliers d’ébénisterie d’Emile Gallé, figure de proue de l’Art nouveau à Nancy. Il provient de l’hôtel particulier d’Edouard Hannon, ingénieur chez Solvay, à Bruxelles, dont une usine était installée près de Nancy. Le second est constitué par un ensemble mobilier réalisé vers 1903 par Hector Guimard à l’occasion du mariage de la fille de Léon Nozal, riche industriel du métal. Cette chambre à coucher fut installée dans l’hôtel Nozal que Guimard construisit de 1904 à 1906 au 52, rue du Ranelagh à Paris. Léon Nozal fit appel à Guimard à plusieurs reprises. L’architecte réalisa les entrepôts de l’industriel dans la plaine Saint-Denis, un atelier d’artiste avenue Perrichont, la villa « La Surprise » à Cabourg et enfin une borne érigée à la mémoire de son fils Paul, mort dans un accident de voiture en 1903. Les liens entre la famille Nozal et Hector Guimard semblent avoir été empreints d’une grande confiance, ce qui explique la totale maîtrise de l’architecte dans la réalisation de l’hôtel Nozal, bâtiment considéré comme l’un des plus aboutis de sa carrière.

Enfin, à droite du vitrail d’Eugène Grasset « Le printemps », sont proposées des œuvres d’Armand Point, d’Edmond Henri Becker et Henri Bellery-Desfontaine, artistes proches de la pensée symboliste ou du mouvement anglais Arts and Crafts.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50