Sculpture, 1964

Suivant Précédent Toute la collection
Maté Lapierre (née en 1924), sculp­ture, 1964. Signature et date à la pointe : Maté Lapierre 1964. Cristal modelé à chaud, taillé à la roue et collé. H. 0,59 ; L. 0,29 ; P. 0,16. Don Barlach Heuer. Inv. 2011.111.3 © Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Formée aux Beaux-Arts à Paris pendant la guerre, Maté Lapierre fut la collaboratrice de Robert Schneider (1917-2000) pour la création des modèles de la cristallerie de 1954 à 1960, à l’époque où la manufacture se consacre surtout au cristal transparent. Elle est alors la seule femme de sa génération et une des premières en France à intégrer le milieu extrêmement masculin des créateurs verriers. Après cette expérience, elle collabore, entre 1960 et 1966 – par l’entremise du verrier André Thuret (1898-1960) -, avec les établissements « Jérôme et Bonnefoy et Cie, cristalleries de Courbevoie », spécialisés dans la fabrication d’ampoules mais qui développent alors un secteur cristal-décoration. C’est avec la matière première de cette manufacture qu’elle continue à créer quelques pièces uniques en cristal massif modelé à chaud, taillé et parfois collé, comme c’est le cas avec cette sculpture datée 1964.

Jean-Luc Olivié

_

Sculpture, 1964

Maté Lapierre (née en 1924)
Sculpture, 1964
Signature et date à la pointe : Maté Lapierre 1964
Cristal modelé à chaud, taillé à la roue et collé
H. 0,59 ; L. 0,29 ; P. 0,16
Don Barlach Heuer
Inv. 2011.111.3
© Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50