Paire de pyrogènes, vers 1845

Suivant Précédent Toute la collection
Maison Giroux (attri­bué à), paire de pyro­gè­nes, vers 1845. Bronze patiné, bronze doré. H. 0,33 ; L. 0,28 ; P. 0,205. Achat. Inventaire 2011.99.1.1-2 © Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Il s’agit d’une paire de pyrogènes, objets masculins typiques du XIXe siècle, servant à allumer pipes et cigares. Ce modèle, de style Renaissance, se compose de deux diablotins à ailes de chauve-souris qui tiennent dans leurs mains un réceptacle à allumettes tandis que le dessus de leurs ailes sert de grattoir. Un petit tuyau caché dans la bouche des diablotins et relié à un réservoir permettait d’alimenter une flamme ou une fumée d’encens. Un dessin très proche, provenant de L’Album de la Maison Giroux exécuté dans les années 1845 (conservé aux Arts Décoratifs), montre en effet une fumée sortant de la bouche des deux diablotins. Les premières allumettes à friction, commercialisées vers 1827 par Samuel Jones sous le nom de Prometheans, Vesuvians ou Lucifers, dégageaient une odeur fort désagréable, que la fumée d’encens permettait de combattre.

La maison Giroux, a connu un succès vif succès au XIXe siècle, diffusant le nouveau goût pour bibelots et objets de curiosité.

Odile Nouvel-Kammerer

Paire de pyrogènes, vers 1845

Maison Giroux (attribué à)
Paire de pyrogènes, vers 1845
Bronze patiné, bronze doré
H. 0,33 ; L. 0,28 ; P. 0,205. Achat
Inventaire 2011.99.1.1-2
© Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50