Bergère, vers 1740

Suivant Précédent Toute la collection
Bergère, vers 1740, ano­nyme. Noyer sculpté, clous dorés, tapis­se­rie au point et coton imprimé. Inv. 2010.58.1 © Les Arts Décoratifs. Photo : Jean Tholance

Le musée des Arts décoratifs vient d’acquérir auprès de particuliers une bergère d’époque Louis XV qui appartient à la production des années 1730-1740. Sangles, garniture, étoffes, semences et clous doré d’origines sont tous conservés faisant de ce siège un précieux témoin de la connaissance d’un savoir-faire, l’art du tapissier.

La tapisserie, matériau coûteux, était réservée aux parties principales tandis que les faces arrières et externes étaient tendues d’une cotonnade dont le temps a eut en partie raison. Les fragments encore en place révèlent comment cette cotonnade venait recouvrir la tapisserie au sommet du siège maintenue par une double rangée de clous. A l’arrière du dossier, des clous groupés aux angles, au centre et à mi-traverse évitaient que l’étoffe ne soit usée trop rapidement. Placés à distance régulière, en bordures des traverses de l’assise de petits arceaux métalliques servaient à fixer la housse qui assurait la protection du siège. Si plusieurs éléments nécessitent une restauration, celle-ci s’inscrira dans une démarche spécifique destinée à conserver à ce siège tous ses éléments d’origine. Avec cette nouvelle acquisition musée des Arts décoratifs peut à la fois présenter l’évolution structurelle et stylistique du siège mais aussi ses techniques de mise en œuvre.

Anne Forray-Carlier

Bergère, vers 1740

Anonyme
Noyer sculpté, clous dorés, tapisserie au point et coton imprimé
H. 1,035 ; L. 0,78 ; Pr. 0,81
Achat grâce au legs de Geneviève Vallée
Inv. 2010.58.1

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50