accueil - De la réclame à la Publicité 1920-1950
 
Marc-Luc, Expositions de robes & manteaux, 1926.
 
Jean Cocteau, Musée des Arts décoratifs. Expositions Ballets, 1939.
Raymon Ducatez, 1er Salon de la Femme du 3 au 23 octobre 1934.
Guy Demachy, Concours d'élégance féminine en automobile, 1938.

Mode populaire et mode spectacle

Spectacles à la mode, spectacle de la mode
Changement de rythmes
La mode "une épidémie foudroyante" selon Jean Cocteau.
L'étalage, nouveau spectacle de la rue.

Au début des années 1920, la femme, qui a fait tourner les usines, soulagé les blessés, si elle pleure ses morts, désire également vivre.

Elle décide de tout se permettre : elle se coupe les cheveux, se farde, fume, sort seule, s’adonne au sport, danse les pas américains.
Jamais une mode n’a été aussi rapidement et aussi universellement adoptée.

" Une silhouette brève, sans taille marquée, se disait garçonnière", se souvient l’écrivain Colette. En 1930 , tout ce qui était court se rallonge, en premier lieu, les cheveux et les robes.

C’est une mode plus naturelle qui retrouve des formes.