Du 10 octobre 2002 au 12 janvier 2003,

L'affiche chinoise 1921-2001

 

L’exposition retrace l’histoire de l’affiche chinoise à travers une centaine de pièces rares et peu connues, relatant l’essor économique et commercial de la Chine pré-révolutionnaire (1921-1940), la propagande de la Chine des années Mao (1946-1976) et le travail des jeunes graphistes contemporains (des années 1980 à nos jours). De nombreux documentaires, images d’archives, spots publicitaires et objets étayent ces trois périodes faites de bouleversements politiques, économiques et culturels.

L’affiche se développe en Chine dans les grandes villes de la côte Est et principalement à Shanghaï après la Première Guerre mondiale. Avec l’expansion économique et la multiplication des produits de consommation liées à l’occupation étrangère, les affiches vantent alors principalement les produits occidentaux. Destinées avant tout à être placées à l’intérieur des boutiques, ces publicités dont la composition s’inspire de la tradition chinoise des calendriers illustrés et des images du Nouvel An, utilisent avec constance l’image de jeunes femmes séduisantes. Elles sont tirées en très grand nombre grâce au développement des techniques de la lithographie dans les années 1920 -1930. Mais jugées contre-révolutionnaires,
elles sont interdites par la République populaire de

 

 


Chen Xiang Wei, Go to School
70,5 cm x 100 cm, 1999

Chine à partir de 1950. L’exposition présente ainsi un ensemble de pièces jusqu’alors ignoré.


Avec la révolution de 1949 et l’avènement de la République populaire de Chine, l’affiche devient le moyen de propagande dominant du régime. Des millions d’affiches à la gloire de Mao, de sa pensée et du peuple (ouvriers et paysans) sont imprimées et placardées jusque dans les villages les plus reculés. Les thèmes abordés sont intimement liés aux évènements intérieurs et extérieurs que connaît le pays à cette époque. L’affiche reprend les préceptes du Réalisme Socialiste soviétique (« peindre avec des images vraies notre réalité »), répond à des codes de représentation stricts, répercute les changements de lignes politiques, fait connaître les modèles exemplaires à imiter, répand les nouveaux slogans….

 

Ce n’est que depuis le milieu des années 1980 et les prémices d’une ouverture de la Chine au monde, qu’une nouvelle génération de graphistes travaille à l’élaboration d’affiches riches de la tradition picturale chinoise, mais tournées vers la création contemporaine internationale. Leur iconographie est souvent abstraite et lorsqu’elle est figurative, elle se compose d’images fortes et provocatrices.
Ces affiches sont le résultat de commandes pour des campagnes publicitaires, ou sont le fruit de recherches individuelles. La diffusion de ces dernières reste très confidentielle.

Les Luo Brothers
10 octobre au 9 décembre 2002

Sous le dénominatif commun des Luo Brothers, trois frères (Luo Wei Dong, Luo Wei Guo, Luo Wei Bing), présentent dans la salle d’actualité du musée de la publicité « Welcome to the world’s most famous brand series », une exposition de leurs dernières œuvres.
Ce collectif d’artistes travaillant à Canton réalise des œuvres figuratives, peintes sur bois selon la technique traditionnelle de la laque, ou peintes sur de long rouleaux de papier. Leur composition centrée sur un produit culte de la consommation occidentale (hamburger, Coca-Cola, pellicule de photo…) est le résultat d’un travail sur ordinateur. Par le dualisme entre modernité et tradition exprimé par un style fortement inspiré du Pop Art, une iconographie ouverte sur le monde occidental, et l’attachement aux techniques traditionnelles chinoises, les Luo Brothers s’inscrivent dans la mouvance de ce que l’on nomme aujourd’hui le Nouveau Réalisme chinois. Ce mouvement apparaît dans les années 1990 au moment où le Parti Communiste Chinois met en place une « économie socialiste de marché ».

Cette exposition est réalisée en collaboration avec le Centre de Design de l’Université du Québec à Montréal.