communiqué de presse

 


 

« Le créateur publicitaire est-il un artiste ou un esclave ? ; le dessin publicitaire est un art appliqué au commerce, c’est-à-dire créé pour ce but : vendre.
La position de l’artiste publicitaire est donc de faire de l’art utile et, par ce truchement, de faire œuvre d’artiste,
de remplir un rôle éducatif des masses (...).
Par la publicité, sous forme d’affiches dans la rue, les affichistes peuvent révéler aux masses les mouvements de l’art, les recherches plastiques des peintres.
La rue pourrait être une grande galerie d’exposition populaire. »

Villemot, mars 1952, revue Vendre

du 15 mars au 14 octobre 2001, le musée de la Publicité présente l’exposition :
« 250 ans de Pub », collections du musée de la Publicité

Depuis ses premières manifestations modernes au xviiie siècle jusqu’ aux dernières créations contemporaines, l’exposition « 250 ans de Pub » retrace, au travers des collections du musée de la Publicité, la diversité de la création publicitaire française.
De cette diversité émerge une effervescence créatrice intarrissable, tant dans son caractère novateur que précurseur.

Art de l’éphémère, la publicité s’inscrit dans les consciences collectives et utilise tous les stratagèmes pour convaincre, faire passer un message, installer une marque, créer de nouveaux besoins.
Qui n’a pas en tête un slogan, une image, un mot, une attitude, influant ses pratiques de consommation, l’attirant de manière irrésistible vers
l’acte d’achat ?
Omniprésente, la publicité investit chaque espace de la vie quotidienne, des villes aux campagnes.
Envahissante, ludique, parfois choquante, souvent surprenante, ses objectifs demeurent toujours les mêmes : séduire, provoquer, convaincre, informer, faire rêver pour vendre.

L’exposition dresse une histoire de la Publicité : du cri public aux premières affiches (1750-1880), de la réclame des années 50 à la publicité contemporaine. Répartis en deux catégories : les « Grands Médias », presse, affiches, cinéma, radio et télévision, et les « Autres Medias », prospectus, catalogues, lettres à domicile, cadeaux, réclames..., tous types de
supports sont présentés, qu’ils soient anecdotiques (tickets de métro), classiques (affiches), ludiques (jeux pour enfants), informatifs (spots radio), pratiques (emballages)...

La scénographie réalisée par le Studio Leroy Mutterer conduit le visiteur
à remonter le temps de la pub :
la publicité contemporaine 1990-2001,
l’avènement d’un phénomène culturel 1970-1990,
la publicité devient pluridisciplinaire 1950-1970,
un métier à part entière 1950-1960,
la publicité dans l’entre-deux guerres 1920-1939,
les débuts de la publicité moderne, 1880-1905,
la naissance du support publicitaire 1750-1880.

Chaque salle d’exposition rappelle le contexte socio-culturel et politique de l’époque ainsi que les principales avancées de la création publicitaire française.
Les grands noms de la publicité – Toulouse-Lautrec, Mucha, Cappiello, Bonnard, Chéret, Villemot, Savignac, illustrent le propos et se confrontent aux créations des grandes agences actuelles – CLM/BBDO, Ogilvy§Mather, Publicis, TBWA.
Ainsi reconsidérée, la création publicitaire apparaît comme une donnée
indispensable à la compréhension de notre environnement quotidien.