1920 - Fusion des sociétés Havas et SGA


1921 - Benjamin Rabier invente
La Vache qui rit


1922 - Création de la 1ère station de radio commerciale par Radiola avec son célébrissime animateur Radiolo.
Les annonceurs patronnent concerts et radio-crochets (Dop, Monsavon)
Fin des années 20, à la publicité parlée se substitue le slogan chanté sur un air à la mode


1923 - 1er numéro de Vendre, revue professionnelle crée par Etienne Damour.

slogan 1923 "Le Tip remplace le beurre"


1924 - L’Illustration devient le support de prestige proposant une fragmentation du lectorat
(Paris-province-étranger)


1925 - Citroën illumine la Tour Eiffel. L’affiche est présente à l’Exposition internationale des arts décoratifs


1927 - Création de Publicis par Marcel Bleustein-Blanchet


1928 - R-L. Dupuy crée l’agence Dupuy


1929 - Cassandre et Carlu participent aux recherches de l’Union des Artistes Modernes


1930 - La publicité représente 64% des recettes du Figaro

slogan 1923
"Blédine Jacquemaire la seconde maman"


1932 - Création de l’Ecole technique de Publicité


1935 - Marcel Bleustein-Blanchet rachète
Radio LL qui devient Radio Cité
Création de la Fédération française de publicité

slogan 1923
"Ya bon Banania"

"Qui dit Radio dit Radiola"


1937 - A l’Exposition internationale, le Pavillon de la publicité propose une vision synthétique de la publicité rationnelle
La publicité au cinéma s’organise : après les rideaux-réclames pour le cinéma en 1924,
Jean Mineur se lance dans la réalisation des films.


1938 - Naissance du petit mineur, emblème de la marque.
Le cinéma représente 0,76% des investissements publicitaires, la radio 4 %


1941 - Des affichettes rouge et jaune bordées de noir, bilingues publiant le nombre d’otages fusillés en représailles aux attentats contre des soldats allemands sont placardés sur les murs de France

slogan 1945 "Brunswick le fourreur qui fait fureur"


1946 - Mise en place de l’OJD (Office de Justification de la Diffusion) fondant les tarifs de la publicité de la presse.


1949 - La Vache Monsavon introduit le
« gag visuel » dans l’affiche selon la formule de Savignac.