Ombres et lumières

Précédent
Dessus-de-porte Les Saisons

France, vers 1745
D’après les bas-relief des Quatre Saisons sculptés par Bouchardon pour la fontaine de la rue de Grenelle à Paris
Huile sur toile
Legs Charles Cosson, 1926, inv. 25481 A-B-C-D

Nombreux sont les artistes au XVIIIe siècle qui ont cherché à tromper non seulement la vue, mais aussi le toucher. L’imitation du bas-relief en pierre de faible épaisseur implique l’utilisation de la technique de la grisaille afin d’obtenir un effet monochrome. La maîtrise de la perspective ainsi que le jeu des ombres et de la lumière sont nécessaires pour obtenir la synesthésie, la perception d’une sensation autre que celle habituellement perçue. Le peintre peut également associer à la simulation d’un matériau monochrome des détails illusionnistes : tronc d’arbre, pelage de chèvre, drapé…

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50