Le XX<sup class="typo_exposants">e</sup> siècle : les nouveaux rapports de l'art à l'industrie

Suivant Précédent
Vase

Charles Schneider, série « cloisonnée », vers 1925-28
Verre soufflé à décor intercalaire
H. 39,5 cm
Don Barlach Heuer, 1995
Inv. 995-37
© Les Arts Décoratifs / Jean Tholance

Ce vase est un des rares exemplaires de la série « cloisonnée », dénomination d’époque connue d’après quelques archives conservées par la famille Schneider. La rigueur de sa forme allongée à ouverture carrée est animée d’un décor intercalaire de poudres de couleur et de pastilles blanches, version simplifiée de la marqueterie de verre inventée par Gallé mais également utilisée plus tardivement et jusqu’en 1925 par les frères Schneider. Le motif pourrait évoquer les monnaies du pape, thème cher à l’époque Art Nouveau, mais il s’agit ici d’une évocation végétale quasiment abstraite et plus du tout naturaliste. Le vase donne un bel exemple de la couleur orange, spécialité des frères Schneider connue sous la dénomination de coloris « Tango ». Son pied en verre noir (violet foncé coloré au manganèse) rappelle que les Schneider, comme Daum furent les principaux représentants de la mode du verre noir dans les années 20, mode que l’on peut mettre en relation avec la diffusion de la technique associant le fer forgé et le verre soufflé, également connue dans le répertoire de Daum et de Schneider.

Charles Schneider (1881-1953), après avoir été formé chez Daum, dans l’environnement stylistique de l’Ecole de Nancy, crée en 1909, avec son frère Ernest (1877-1937), une verrerie à Epinay, en région parisienne. La variété formelle et technique de leur production est très grande mais c’est surtout par leurs audaces de coloristes qu’ils imposent l’identité originale de leur manufacture au sein de la verrerie française des années trente.

J.L.O.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50