L'Art nouveau

Suivant Précédent
Vase « Libellule »

Emile Gallé, 1903
Verre soufflé à plusieurs couches, poudres d’émaux intercalaires, applications à chaud, patine, gravé et martelé à la roue
H. 28,5 cm
Signature gravée sur la panse : GALLE
Inv. 10702, acquis de l’artiste, 1903
© ADAGP / Jean Tholance

« Nos racines sont au fond des bois, au bord des sources, sur les mousses », telle était la profession de foi que Gallé fit graver sur la porte d’un de ses ateliers, par son ami et compatriote Eugène Vallin.

C’est à ces racines de la nature que ce vase puise sa poésie et sa beauté. La technique du décor en est complexe et élaborée : poudroiement intercalaire pour restituer l’atmosphère de brume et de mystère qui flotte sur les marais et intercalaire encore les grandes ailes de la libellule ; applications à chaud de verre sur paillons métalliques pour rendre vivants les yeux, et modelage à chaud de verre opaque pour le corps en relief de l’insecte.

Sa position à la fois décentrée et « en gros plan » sur la face du vase, se souvient de la leçon japonaise, remarquablement assimilée, cette fois.

Le thème de la libellule est permanent dans l’uvre de Gallé, combien peut-on en dénombrer, papillons blancs ou noirs, phalènes, éphémères, libellules, émaillés, fondus dans la masse, ou gravés, messagers d’un symbolisme cher au verrier.

J.D.P.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50