L'Art nouveau

Suivant
Vase « Bupestres » ou « Cinq scarabées »

François Décorchemont, 1912
Pâte de verre moulée à cire perdue
H. 17,5 cm
Acquis de l’artiste 1912
Inv. 18501
© Les Arts Décoratifs

Dès la fin du XIXe siècle, pour nombre d’artistes en quête d’une expression artistique radicalement neuve, la Nature fut une source inépuisable d’inspiration. De son enfance passée chez ses grands-parents en Normandie dans la vallée du Rouloir, François Décorchemont développa une connaissance sensible de la nature. C’est à la faune et à la flore de sa région natale qu’il empruntera la richesse de ses motifs (scarabées, coléoptères aux longues antennes, caphots...), s’inscrivant dès 1903, date à laquelle il présente au Salon des Artistes Français ses premiers essais de pâtes fines, dans la veine naturaliste de l’Art Nouveau. Le thème du scarabée fut exploité à plusieurs reprises dans son uvre avec un souci d’exactitude que renforce à partir de 1910 l’adaptation à ses moulages de verre de la technique de la fonte à cire perdue. Dès 1912, ses parois deviennent plus épaisses, ses couleurs plus vives et lumineuses, ses motifs acquièrent volume et densité. Cet exemplaire du vase « Bupestres » figure parmi les premiers modèles des nouvelles pâtes épaisses de François Décorchemont. Par la franchise de ses couleurs s’opposant en masses sombres et claires, sa matière épaisse et encore peu translucide, il occupe une position charnière dans l’œuvre de l’artiste.

V.A.

Plan du site   Flux RSS   Contacts   ©   Crédits
Ministère de la Culture     Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50